Casier judiciaire – bulletin n°3 : l’employeur peut-il le demander ?

Demande de casier judiciaire : nécessité pour les employeurs

La nécessité pour les entreprises d’obtenir plus d’informations sur leurs futurs employés est entraînée par le manque de certitude et de sécurité dans une société qui rencontre un nombre croissant d’infractions pénales. La recherche sur les casiers judiciaires est une nécessité pour les employeurs d’aujourd’hui.
Le risque d’embaucher la mauvaise personne pour son entreprise a fait de cette interrogation une question importante pour toute entreprise. Certains employeurs doivent faire une vérification du casier judiciaire de leurs futurs salariés. Auquel cas, ils peuvent être poursuivis si le nouveau embauché enfreint la loi régissant leurs activités.
La vérification du casier judiciaire peut sembler assez difficile à conduire et peut même s’apparenter à des problèmes d’immoralité, mais il faut bien équilibrer les décisions concernant l’avenir de son entreprise.

À savoir : l’effacement du casier judiciaire est possible pour certaines situations.

Infractions pénales et embauche

Vérification du casier judiciaire par l’employeur

Les infractions pénales ont beaucoup évoluées au cours des dernières années. Cela a conduit à une très grande incertitude quand il s’agit de rencontrer de nouvelles personnes et de choisir avec qui vous allez travailler. Les employeurs du monde entier sont confrontés à ce problème lors de l’embauche de quelqu’un. Ils doivent vérifier les antécédents de cette personne, mais la vérification de casier judiciaire peut être très limitée.
Lors de la poursuite d’une vérification du casier judiciaire, les employeurs n’ont pas accès à l’information gouvernementale.

Connaître le passé professionnel d’un futur employé

Les casiers judiciaires offrent des informations concernant les problèmes du passé du requérant avec la loi. Ensuite, les employeurs peuvent consulter les registres du Bureau de crédit où ils trouveront les adresses et numéros de sécurité sociale des personnes concernées, permettant de vérifier les emplois antérieurs.
De cette façon, l’employeur découvre les précédentes expériences des futurs employés.

Comment obtenir le casier judiciaire d’un futur salarié ?

Certaines entreprises ont recours à l’embauche des services spéciaux afin de procéder à la recherche du casier judiciaire, mais seulement si le demandeur a donné son consentement écrit.
Les demandeurs d’emploi doivent être informés sur leurs droits légaux avant toute décision de l’employeur de rejeter les demandes d’emploi réalisées.

Comment un employeur peut-il vérifier un casier judiciaire ?

Avec Internet, l’aide la plus précise que vous pouvez trouver est en ligne. Plusieurs entreprises offrent leur aide dans la vérification du casier judiciaire, en donnant des informations détaillées sur la façon dont une vérification de casier judiciaire peut être effectuée. Ils savent comment obtenir des informations à partir du palais de justice local. Ils savent aussi quels sont les casiers judiciaires accordés par les sites web spécialisés dans la vérification du casier judiciaire.

Il faut savoir que la vérification du casier judiciaire ne peut être précise à 100 %, les dossiers criminels pouvant souffrir de corrections au fil des années.
Il faut aussi compter quelques limites sur la quantité d’informations qu’un employeur peut obtenir des antécédents criminels du demandeur. La base de données criminelle a beaucoup de manques. Mais cela ne signifie pas que l’effort de l’employeur pour obtenir un casier judiciaire est inutile, car la plupart des entreprises spécialisées dans la recherche des dossiers criminels sont efficaces.

Peut-on refuser une embauche si le casier judiciaire du futur salarié n’est pas vierge ?

Une autre question importante est peut-être si le demandeur ayant un casier judiciaire a une chance d’être embauché ou non. Un employeur ne peut pas rejeter une demande d’emploi en raison d’un casier judiciaire. En effet, cela serait considéré comme une discrimination à l’égard de cette catégorie de personnes. Néanmoins, l’employeur peut vérifier si les antécédents criminels de cette personne pourraient nuire au futur emploi, s’ils sont liés et comment le comportement de la personne a été depuis.
Cela reste une question très controversée, car il est très difficile de prouver qu’une personne a été rejetée pour l’emploi en raison de son casier judiciaire. Il est donc préférable que le futur employé possède un casier judiciaire vierge.

Minimiser les risques professionnels avec la demande de casier judiciaire

En dépit de toutes ces questions, la vérification du casier judiciaire est une étape très importante dans l’embauche de quelqu’un en raison des problèmes qui peuvent survenir dans le futur. Chaque embauche peut influencer la façon dont votre entreprise va se développer.

L’employeur doit être en mesure d’effectuer une recherche de casier judiciaire pour minimiser les risques, mais il ne doit pas forcément prendre une décision en se fondant uniquement sur le casier judiciaire. Il existe des sites Web ou des sociétés spécialisées dans la recherche des dossiers criminels, qui peuvent vous offrir l’information la plus précise dont vous avez besoin. Ces personnes qualifiées peuvent simplifier la recherche des antécédents criminels du demandeur. Les renseignements obtenus vous aideront à prendre une décision équilibrée en ce qui concerne vos futurs collaborateurs.

Pour rappel, il n’est pas obligatoire de faire une demande d’extrait de casier judiciaire avant une embauche.
À savoir : la durée légale de conservation d’un casier judiciaire est de 24 mois.